16 mars 2012 Fittsize Me

Le Musée d’Art Contemporain de Lyon accueillait ce jeudi 15 mars la conférence Mobile organisée par Altima. Après un petit déjeuner aux côtés de créations monumentales de Robert Combas et une rapide présentation de l’agence, Stéphane Lecouturier – directeur de création et UX – s’est attaché à présenter un panorama très complet du marché du mobile, avec de nombreux chiffres et retours d’expériences documentés et récents.

En évitant les clichés, il a abordé – non sans humour – les contraintes liées au dispositif mobile (applications, sites mobiles, tablettes…) mais également à la multiplication des résolutions, des supports, des systèmes d’exploitation… Pour sortir de cet imbroglio cross-devices, l’une des solutions consiste à développer un dispositif en utilisant le design adaptatif, en traduction au Responsive Design dont il a déjà été question dans un précédent article.

Cette technique, rappelons-le, permet de n’utiliser, pour faire simple, qu’une seule structure de site s’adaptant à tous les dispositifs existants, jusqu’à la TV connectée. Très innovante, elle reste encore – selon moi, trop peu mise en place au sein des agences web, souvent faute de compétences internes et par manque de maîtrise de l’impact budgétaire. Cela avait entraîné d’ailleurs de nombreuses discussions passionnées lors d’un atelier des Designers Interactifs de Lyon à l’automne dernier… D’autant plus qu’il existe quelques inconvénients…

Quelques exemples concrêts ont permis de bien appréhender cette approche, comme le très réussi Foodsense. Stéphane a achevé son intervention avec une démonstration d’un prototype e-commerce en full responsive, prouvant ici l’importance d’une réflexion stratégique orientée utilisateur.

Je tiens à remercier Stéphane pour la qualité de son intervention et notre échange off sur l’UX en France. Merci également à l’équipe Altima pour son accueil et leurs cadeaux (des T-shirts multicolores sur le thème de la conférence qui ont fait des envieux !) sans oublier la visite de l’exposition de Robert Combas qui a clos la matinée.

, , , , , ,