19 avril 2012 Fittsize Me

Cette semaine est sortie une opération de street marketing organisée par Ogilvy pour Tic Tac. Nom de code : Opération la pire haleine. Jusque là, pourquoi pas… le concept est plutôt cohérent avec l’offre produit.

Bien décidée à rajeunir son image, la marque s’inscrit dans la même veine que les opérations comme « Ma Contrexpérience » (orchestrée par l’agence Marcel) ou celle organisée tout récemment par la chaîne de télévision TNT en Belgique.

Tous les ingrédients sont là pour réussir la campagne et offrir une bonne viralité au film. Une idée (les conséquences dramatiques de la mauvaise haleine), un lieu (une place de Rouen, ville du siège de la société Ferrero) et des participants issus de la population (des employés de l’usine Ferrero, l’équipe de basket locale,..), sans oublier la « cible » sur laquelle le dispositif va se refermer !

Seulement voilà… nos « pigeons », à qui l’un des participants vient poser une question et quoi voit l’ensemble des personnes présentes sur la place tomber inanimées, apparaissent si mal à l’aise (l’un deux se sauve même en courant) que toute la dimension comique disparaît instantanément.

Malaise… Qui aurait souhaité se retrouver à leur place ? Franchement ? Car avant que le film projeté sur l’écran géant délivre son message final (pourquoi d’ailleurs avoir poursuivi l’hécatombe sur écran géant ?), ces acteurs d’un jour ont dû vivre un grand moment de solitude.

L’agence, qui excelle pourtant par ailleurs, aurait-elle oubliée qu’un des moteurs essentiels à la réussite d’un bon bouche-à-oreille durable réside dans la bienveillance et le respect ? La délivrance de la cible se fait bien trop attendre et l’émotion pas au rendez-vous. Dommage ! Il ne manquait certainement pas grand chose pour transformer l’opération en réussite conversationnelle.

Pour l’heure, l’opération de la chaîne TNT a cumulé plus de 10 millions de vues sur Youtube en 3 jours (tout de même !) contre 2,5 millions pour Tic Tac en 7 jours… Le hashtag dédié – #lapirehaleine – destiné à faire parler de l’opération sur Twitter rassemble… 6 tweets.

L’accroche finale « Avoir une haleine de bouc peut faire plus de dégâts que vous ne le pensez ! » s’avère dans le cas présent plus que véridique… Allez, j’me prends un p’tit cachou pour la peine 😉 [sourire].

, , , , ,